BOX AND THE TWINS
EVERYWHERE I GO IS SILENCE

Nouvel album pour Box And The Twins

Ce matin, j’ai reçu un email me signalant la sortie de cet album intitulé Ewerywhere I Go Is Silence. Signé auprès du label français Manic Depression, je n’ai aucunement douté de la qualité de ce groupe que je n’avais pourtant jamais entendu auparavant. Si je n’avais pas tort là-dessus, j’ai par contre eu tort de ne jamais m’être penché sur Box And The Twins plus tôt.

Ce groupe aux allures de coldwave nous provient de Cologne en Allemagne. On est d’entrée de jeu séduit par la voix envoûtante de cette chanteuse prénommée Box. Avec des allures de dreampop, certains passages font souvent écho à l’ambiance du groupe italien Be Forest, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Les morceaux se basent systématiquement sur des entrées douces où quelques notes de guitare viennent se glisser progressivement. La musique se présente froide et apaisante, parfois énergique, apportant une atmosphère planante, rafraîchissante voire aquatique… à l’image de l’artwork.

La voix mystique de Box nous fait chavirer morceau après morceau et l’on apprécie le nombre d’influences qui composent cet album. De la synth pop à la coldwave en passant par la dreampop, il y en a définitivement pour tous les goûts. On aurait pu penser que ce mélange aurait pu être un peu “too much” mais il n’en est rien.
J’accorde une grande préférence pour le morceau Perfume Well qui se démarque du reste de l’album avec son côté tribalo-électrique. D’ailleurs, le morceau est sorti en 2014. Il était temps que je me réveille…

Share on FacebookShare on TumblrTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+

Archives

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *